Brèves

Lutte contre la pauvreté : l'accompagnement vers l'autonomie et l'emploi pour une insertion sociale et professionnelle durable

 
 
Inclusion sociale et professionnelle

Accompagner vers l'autonomie et l'emploi est l'un des objectifs de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté initiée par le Gouvernement en 2018. Une insertion professionnelle durable nécessite en effet une approche globale et une prise en compte de la personne dans ses différences et ses besoins : confiance en soi, logement, qualification…

En Ille-et-Vilaine, de nombreuses associations mettent en place des accompagnements adaptés aux personnes les plus éloignées de l'emploi, suivant des modalités variées et dans des champs divers. Parmi elles, à Rennes, l'association Prisme, située dans le quartier de Bréquigny, ou encore Keur Eskemm, structure qui développe des projets autour de l'interculturalité et de l'émancipation culturelle dans le quartier de Maurepas. 

Mardi 12 novembre 2019, Ludovic Magnier, haut-commissaire à la lutte contre la pauvreté en Bretagne, et Isabelle Knowles, sous-préfète, secrétaire générale adjointe de la préfecture d’Ille-et-Vilaine, ont été à la rencontre de ces deux associations rennaises œuvrant auprès des publics les plus vulnérables :

- PRISME : spécialisée depuis 30 ans dans la formation tout au long de la vie, l'association propose un accompagnement global de tout type de public pour une insertion professionnelle mais aussi sociale.
Parmi les différents dispositifs qu'elle met en œuvre, l'action "Parcours +" destinée à de jeunes adultes, de 18 à 30 ans, en errance volontaires pour s'engager dans une démarche de formation. Prisme accompagne ces jeunes dans leur projet professionnel et les soutient dans les démarches administratives et l'accès au logement, conditions indispensables pour réussir une formation qualifiante ou entrer en emploi.

- Keur Eskemm : Depuis 2014, cette association travaille sur les questions de jeunesse et de culture.
Elle a ainsi développé le LAP (Laboratoire artistique populaire), une expérimentation originale d'insertion par la pratique artistique et culturelle. Ce projet participatif et d'éducation populaire s'adresse aux jeunes adultes de 18 à 30 ans, issus pour la moitié du quartier prioritaire de Maurepas et pour l'autre moitié de quartiers avoisinants.

En savoir plus sur la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et le rôle des hauts-commissaires : www.prefectures-regions.gouv.fr/bretagne/Actualites/Lutte-contre-la-pauvrete-installation-du-haut-commissaire-par-la-prefete-de-la-region-Bretagne