Brèves

Le contrôle de la chaîne alimentaire

 
 
Le contrôle de la chaîne alimentaire

Ainsi, 142 agents de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations d'Ille-et-Vilaine (DDSP 35) réalisent des contrôles sur le terrain et tout au long de la chaîne, selon une analyse de risque.
Ces contrôles couvrent les étapes de production, distribution, transport et mise en vente des denrées alimentaires.

Les services de la Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (SSA) et de la Protection des Consommateurs et de la Régulation Économique (PCRE) assurent la protection des consommateurs dans le domaine alimentaire. Ainsi, 142 agents de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations d'Ille-et-Vilaine réalisent des contrôles sur le terrain et tout au long de la chaîne, selon une analyse de risque.

Ces contrôles couvrent les étapes de production, distribution, transport et mise en vente des denrées alimentaires.

10234_001

De l'abattoir…

Dès l'arrivée des animaux vivants à l’abattoir, les inspecteurs vétérinaires permanents du SSA contrôlent les conditions de transport et de déchargement des animaux, leur état de santé physiologique, leur identification et les informations obligatoires issues de l'élevage.

Tout au long des opérations d'abattage, chaque carcasse et les viscères correspondantes sont contrôlées en vue de détecter les éventuelles lésions et d'écarter les parties impropres à la consommation humaine. La conformité des carcasses est validée par l'apposition de l'estampille sanitaire.

 … à la transformation…

Ces produits animaux sont ensuite transformés dans des établissements agro-alimentaires, comme le sont également les produits végétaux. Les établissements de transformation dans lesquels les agents de la DDCSPP 35 sont amenés à effectuer des contrôles sont nombreux et variés du fait de l'importance du secteur agro-alimentaire brétillien : fabrication de plats préparés, de chair à saucisse, de surimi, de fromages, de compotes, de cidre, de jus de fruits, de pâtisseries, d'additifs alimentaires…

Ces contrôles inopinés consistent d'une part à vérifier sur place la mise en œuvre des bonnes pratiques d'hygiène, la traçabilité des matières premières et des produits fabriqués et la capacité de l'établissement à effectuer des retraits/rappels auprès des consommateurs en cas de problème sanitaire.

D'autre part, la conformité des étiquetages et la composition des produits sont vérifiés par les agents du PCRE. La véracité des allégations, dans les publicités notamment, fait également l'objet d'une attention particulière des enquêteurs.

jusqu'à la distribution au consommateur

Au stade de la distribution, les agents des services SSA et PCRE effectuent des contrôles toujours dans le but de protéger le consommateur. D'un point de vue sanitaire, ils vérifient les conditions de stockage des denrées, s'assurent du respect des dates limites de consommation...

Ces contrôles complètent les investigations menées en amont de la filière, en particulier sur les questions de loyauté des transactions afin que les informations des fournisseurs soient correctement retransmises au consommateur final.

Par ailleurs, les restaurants et les établissements de restauration collective (cantines scolaires, crèches, hôpitaux, restaurants d'entreprise…) font également l'objet de visites équivalentes par les agents des services de la DDCSPP 35 car ils sont amenés à transformer sur place et à commercialiser des denrées alimentaires.