Coronavirus COVID-19

La stratégie locale de déconfinement en Ille-et-Vilaine

 
 
La stratégie locale de déconfinement en Ille-et-Vilaine

Le confinement national a été mis en place le 17 mars dernier afin de lutter efficacement contre l’épidémie de COVID-19. L’épidémie connaît un reflux, le déconfinement peut donc être amorcé sur l’intégralité du territoire.

 

Le déconfinement est un équilibre entre la sécurité sanitaire et la reprise de la vie quotidienne ainsi trois facteurs sont étudiés quotidiennement pour en définir les modalités :

  • le taux de nouveaux cas dans la population sur une période de 7 jours 
  • les capacités hospitalières en réanimation 
  • le système local de tests et de détection des cas contacts 

En fonction de ces critères, les départements sont classés "vert" (circulation limitée du virus) ou "rouge" (circulation élevée du virus). Ce classement détermine le niveau de déconfinement dans chacun de ces territoires.

Le département de l'Ille-et-Vilaine est classé "vert".

Toutes les informations sur les modalités de déconfinement sont disponibles sur le site du Gouvernement .

Sommaire :

Bandeau santé

Grâce à la mobilisation de tous, le virus recule. Mais la levée progressive du déconfinement ne doit pas nous inciter à relâcher notre vigilance : partout sur le territoire, les gestes barrières et la distanciation physique demeurent la règle.

Consultez le bilan sanitaire en Bretagne , publié chaque jour.

La stratégie nationale de déconfinement repose sur trois piliers : protéger, tester, isoler.

1. Protéger
Protéger, c'est éviter d'être infecté par le virus ou d'infecter les autres. Avec la levée du confinement, les occasions de contact augmentent à nouveau ; le respect des gestes barrières et de distanciation physique prend donc encore plus d’importance.

gestes barrieres

Dans certaines situations, le port du masque s’impose. Il ne se substitue en aucune manière au respect des gestes barrières et des règles de distanciation physique.

Comment porter mon masque  ? Comment l'entretenir s'il est réutilisable ? Toutes les infos sur le site du Gouvernement

2. Tester
La levée progressive du confinement s’accompagne d’une augmentation massive des tests de dépistage pour toutes les personnes qui présenteraient des symptômes et toutes celles qui auraient été en contact avec des personnes malades.
Les évaluations de Santé Publique France estiment entre 3000 et 3700 le nombre de tests quotidiens nécessaires pour la Bretagne.
Ces tests pourront être effectués dans les laboratoires publics et privés, y compris les laboratoires de recherche et vétérinaires et seront pris en charge à 100% par l'assurance-maladie.
C’est votre médecin qui vous prescrira le test sauf si vous avez déjà des symptômes graves, auquel cas vous devez appeler le 15.

Si une personne est testée positive, un travail d’identification sera engagé et tous ceux qui auront eu un contact rapproché avec elle seront testés et invités à s’isoler, compte-tenu de la durée d’incubation du virus.

L'identification de ces cas contacts sera assurée par :

  • les professionnels de santé libéraux (notamment les généralistes et infirmiers), mobilisés en première ligne pour la recherche des cas contacts dans la cellule familiale, ainsi que les établissements de santé ;
  • les équipes de l'Assurance maladie mobilisées pour l'identification des cas contacts au-delà de la cellule familiale ;
  • les Agences régionales de santé (ARS), chargées de la gestion des chaînes de contamination complexes : patients testés positifs résidant dans des foyers, établissements médico-sociaux, écoles, débuts de cas groupés etc..

3. Isoler
Pour casser les chaînes de transmission, il est important d‘isoler au plus vite les porteurs du virus et leurs cas contact.
Cette politique repose sur la responsabilité individuelle et le civisme de chacun.

Si vous êtes “cas contact” :

  • vous serez directement contacté par l’Assurance maladie ou l’Agence régionale de santé qui vous informera que vous avez été potentiellement en contact avec une personne atteinte par le virus ;
  • un test vous sera proposé 7 jours après le dernier contact avec la personne malade. Si vous êtes testé négatif, il conviendra  de vous isoler pour une durée supplémentaire de 7 jours (temps d'incubation du virus) ; 
  • si l’isolement n’est pas possible à domicile, un hébergement vous sera proposé.

Des cellules d’appui seront à disposition des personnes malades ou cas contact, qui pourront signaler les difficultés rencontrées dans leur quotidien, et bénéficier d’une aide.

> Téléchargez l'affiche sur les gestes barrières - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

Revenir au sommaire

Bandeau enfants et scolarité

Les écoles rouvrent progressivement depuis le 11 mai. Maires et équipes éducatives décident au plus près du terrain de l'organisation de cette reprise. En Ille-et-Vilaine, les cours ont ainsi repris dans plus de 90% des 687 écoles maternelles et primaires (secteurs public et privé) du département.
Les collèges ouvrent également progressivement à partir du 18 mai dans les départements "verts".
L'ouverture des lycées sera décidée fin mai en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Pour tous les niveaux, la reprise des cours se fait en petits groupes de 15 élèves dans le respect de protocoles sanitaires stricts.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'académie de Rennes .

Revenir au sommaire

Bandeau activité professionnell

Le télétravail ou, s'il n'est pas possible, la mise en place d'horaires décalés sont recommandés, pour réduire au maximum la présence simultanée des personnes à la fois sur le lieu de travail et dans les transports.

Plus de 60 guides métiers, élaborés avec les fédérations professionnelles et soumis à la consultation des partenaires sociaux, sont disponibles sur le site du ministère du Travail . Leur vocation : aider les entreprises à s’organiser, secteur par secteur. Ces guides sectoriels sont complétés par un protocole national de déconfinement . Il s’agit d’accompagner les entreprises et les associations dans la reprise de leur activité, tout en assurant la protection de la santé de leurs salariés. Des règles sont définies : recommandations en termes de jauge par espace ouvert, gestion des flux, équipements de protection individuelle, tests de dépistage, protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés, prise de température, nettoyage et à désinfection des locaux.

Un guide spécifique a été publié pour accompagner les entreprises dans la mise en place du télétravail.

Revenir au sommaire

 
Bandeau commerces

A l'exception des cafés et des restaurants*, tous les commerces sont ouverts depuis le 11 mai, en respectant des mesures de protection sanitaire :

  • le nombre de personnes dans les magasins est limité ;
  • la distanciation physique de 1 mètre entre chaque personne doit être respectée ;
  • le personnel doit être protégé ;
  • le port du masque est recommandé pour le personnel comme pour les clients lorsque la distanciation physique n’est pas possible. Un commerçant peut imposer le port du masque dans son magasin ;
  • les coiffeurs et instituts de beauté sont soumis à un protocole sanitaire spécifique.

Les marchés de plein air et halles couvertes sont autorisés. Les maires veillent à leur organisation, afin que les gestes barrières et les mesures de distanciation soient respectées.

Les centres commerciaux sont ouverts dans tout le département, y compris ceux de plus de 40000 m2. La préfète d'Ille-et-Vilaine a en effet décidé de ne pas interdire l'ouverture des centre Alma et centre Grand Quartier : si leur surface commerciale est supérieure à 40000 m2, leur zone de chalandise n'excède que faiblement le bassin de vie et les exploitants se sont engagés à mettre œuvre des dispositifs de sécurité sanitaire adaptés.

*L'éventuelle réouverture des cafés et restaurants début juin fera l'objet d'une décision fin mai.

Revenir au sommaire

Bandeau déplacemnts et transports

Depuis le 11 mai, la liberté de circulation est rétablie : il est possible de sortir librement, sans attestation, pour des déplacements :
- au sein de son département de résidence, même s'ils excèdent 100 km
- en dehors du département de résidence, dans la limite de 100 km (distance calculée "à vol d'oiseau" depuis le lieu de résidence).

Geoportail.gouv.fr vous propose une carte permettant de visualiser cette distance de 100km à partir de votre domicile.

En cas de contrôle, il conviendra de pouvoir produire un justificatif de domicile (pièce d'identité, justificatif d’assurance de la voiture, chéquier, facture...).

Déplacements longue distance

En métropole

Les déplacements au-delà de 100 km à vol d’oiseau de son lieu de résidence actuel sont interdits, sauf si ces 100 km se font au sein d’un même département.
Cependant, des dérogations sont possibles pour motif professionnel, médical ou familial impérieux (décès, assistance à une personne vulnérable, déménagement,...)
L’attestation dérogatoire pour ces déplacements est disponible sur le site du ministère de l'intérieur , y compris en version numérique.
Des contrôles seront effectués dans les gares, aérogares, sur les routes et les autoroutes : tout contrevenant fera l'objet d'une amende d'un montant de 135€.

Outre-mer

Les déplacements en avion vers ou en dehors des territoires ultra-marins demeurent interdits, sauf motifs familiaux ou professionnels impérieux.

A l'étranger

La circulation en dehors ou en provenance de l’espace européen reste interdite. Une réévaluation sera opérée au niveau européen le 15 juin. Cette interdiction ne concerne pas les travailleurs frontaliers.
Des mesures de quatorzaine ou d’isolement sont possibles pour les personnes qui entrent sur le territoire et ne proviennent pas de l’espace européen.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères .

Transports en commun

L’offre de transport urbaine et régionale augmente progressivement, selon des modalités définies par chaque autorité organisatrice des transports (région, département, intercommunalités). Le retour à la normale pourrait intervenir au début du mois de juin.
 
La capacité d’accueil est réduite pour respecter la distanciation physique, pendant au moins trois semaines à partir du 11 mai. Les opérateurs de transport s’organisent pour assurer le respect des mesures de distanciation physique et des gestes barrières. Cela peut passer par la condamnation d’un siège sur deux dans les bus et métros, marquage au sol dans le métro, etc. Les métros, trams, trains et bus seront désinfectés chaque jour. L'accès aux heures de pointe n'est restreint qu'Ile-de-France.

Réglementation :

  • le port du masque est obligatoire pour les usagers de 11 ans et plus dans les transports en commun, les trains, les taxis, VTC et véhicules de covoiturage (en absence de protection physique séparant le conducteur du passager) et les avions ;
  • une amende de 135 euros est infligée en cas de non-port du masque.

Des "coups de pouce" pour encourager la pratique du vélo

Le vélo permet de respecter les mesures sanitaires de distanciation tout en étant respectueux de l’environnement. Afin d’encourager sa pratique dans le cadre du déconfinement, le ministère de la Transition écologique et solidaire a pris des mesures d’aide financière et annoncé un plan de 20 millions d’euros : le Coup de Pouce Vélo .

Ce plan s’accompagne d’une accélération de la mise en place du "forfait mobilités durables", qui permet aux employeurs de prendre en charge jusqu’à 400 € par an et par salarié, les frais de trajet domicile-travail des salariés effectué à vélo (ou en mobilité partagée). En savoir +

Une mobilité en toute sécurité

Pour se déplacer en toute sécurité, après une longue période sans circuler, il est conseillé de contrôler le bon état de son véhicule personnel et de ses équipements. Cet état des lieux vaut aussi pour le vélo et les nouveaux engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) .

Si votre contrôle technique arrive à échéance dans la période d’urgence sanitaire, un délai supplémentaire est accordé. Les automobilistes dont les contrôles techniques et les contre-visites arrivent à échéance entre le 12 mars et le 10 août 2020, devront les avoir fait réaliser avant le 10 octobre 2020 (minuit), pour ne pas être sanctionnés. Les contrôles effectués après le 10 octobre seront considérés comme tardifs.

Rappel des principales règles à respecter, ainsi que les équipements de sécurité obligatoires et recommandés pour les usagers les plus vulnérables.

 

Il est essentiel que chacun respecte l'ensemble des règles de circulation, notamment les limitations de vitesse et redouble de vigilance, pour que ce retour sur les routes se déroule dans les meilleures conditions.

+ d’infos sur securite-routiere.gouv.fr

Revenir au sommaire

 
Bandeau vie quotidienne

Depuis le 11 mai, la vie sociale reprend progressivement son cours. Vous pouvez, tout en respectant les règles de distanciation sociale :

  • circuler librement, sauf pour les déplacements hors de votre département à plus de 100 km à vol d'oiseau de votre domicile, qui ne sont possibles que pour un motif familial impérieux ou professionnel ;
  • pratiquer un sport individuel en extérieur ;
  • vous rendre dans les parcs et jardins ;
  • vous rendre dans les forêts et sur les chemins de halage ;
  • vous rendre dans les médiathèques, bibliothèques, les petits musées et monuments ;
  • vous rendre dans les lieux de cultes (depuis le 23 mai).

Les rassemblements sont limités à 10 personnes dans l'espace public. Un nouveau seuil pourra être défini fin mai.

Cependant, afin d'éviter une circulation trop importante du virus :

  • vous ne pouvez pas pratiquer de sport dans les lieux couverts, ni de sport collectif, ni de sport de contact (retrouvez la liste des sports autorisés sur le site du ministère des Sports ) ;
  • les plages, lacs et bases nautiques restent interdites, tout comme les activités nautiques et de plaisance mais, sur demande des maires, les préfets peuvent accorder des autorisations dérogatoires d'ouverture (voir ci-dessous) ;
  • les manifestations de plus de 5000 participants (sportives, culturelles, etc.) ne pourront pas se tenir avant le mois de septembre ;
  • les musées, monuments et parcs zoologiques sont fermés. Comme pour les plages et plans d'eau, des réouvertures pourront être étudiées en fonction de l'affluence de ces sites et des mesures sanitaires qui pourraient être mises en place ;
  • les manifestations (sportives, culturelles etc.) de plus de 5000 participants ne peuvent pas se tenir jusqu’au 31 août ;
  • la saison actuelle des sports professionnels, dont le football, ne reprendra pas ;
  • les mariages continuent d’être reportés, sauf urgence ;
  • la décision des conditions de réouverture des cafés et restaurants sera prise à la fin du mois de mai.

Les personnes âgées et/ou vulnérables sont invitées (sans obligation ni besoin d’attestation) à respecter les règles similaires à celles imposées durant la période de confinement, et donc à limiter leurs contacts et leurs sorties. Leurs proches et visiteurs doivent respecter les précautions nécessaires à la préservation de leur santé fragile.

Musées, monuments, zoo... : autorisation d'accès à titre dérogatoire

Par arrêtés préfectoraux disponibles ci-dessous , les établissements suivants ont été autorisé à ouvrir, dans le strict respect des consignes sanitaires et de la mise en place de mesures de contrôle :

  • Fougères : Château
  • Pleugueneuc : parc zoologique de la Bourbansais
  • Rennes : Écomusée, La Criée, FRAC
  • Saint-Malo : Grand Aquarium

Plages : autorisation d'accès à titre dérogatoire

Sur proposition des maires, l'accès aux plages suivantes est autorisé par arrêté préfectoral à partir du samedi 16 mai 2020, 8h, suivant les modalités spécifiées. Seule la liste disponible dans la rubrique réglementation ci-dessous fait foi.

 
Lacs et plans d'eau : autorisation d'accès à titre dérogatoire

A la demande des maires, l'accès aux plans d'eau et lacs suivants est autorisé par arrêté préfectoral à partir du samedi 16 mai 2020. Seule la liste disponible dans la rubrique réglementation ci-dessous fait foi.

Revenir au sommaire

 
Bandeau textes réglementaires

Réglementation nationale

Loi n° 2020-546 du 11 mai 2020 prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions

Décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Réglementation locale applicable en Ille-et-Vilaine

> Arrêté préfectoral du 11 mai 2020 abrogeant les restrictions locales de circulation - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Cet arrêté préfectoral lève l'interdiction de circuler sur les chemins de halage. L'accès aux plages et aux plans d'eau reste interdit par le décret n° 2020-548 du 11 mai, sauf dérogation (cf. ci-dessous).

> Arrêté préfectoral du 20 mai 2020 portant interdiction de la consommation d'alcool sur certains secteurs de la ville de Rennes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

Afin de lutter contre certains comportements constatés notamment le long des berges de la Vilaine à Rennes, une interdiction de consommation d'alcool et de regroupements statiques sur des espaces publics est mise en œuvre sur certains secteurs de la ville de Rennes du 20 mai au 2 juin 2020.

Musées, monuments et parcs zoologiques

> Arrêté préfectoral du 15 mai 2020 autorisant l'ouverture au public du Grand Aquarium de Saint-Malo - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,58 Mb

> Arrêté préfectoral du 15 mai 2020 autorisant l'ouverture du parc zoologique de la Bourbansais - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,63 Mb

> Arrêté préfectoral du 18 mai 2020 autorisant l'ouverture de certains musées rennais - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,19 Mb

Cet arrêté autorise l'ouverture de La Criée, de l'Écomusée et du FRAC.

> Arrêté préfectoral du 18 mai autorisant l'ouverture du Château de Fougères au public - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,47 Mb

Plages et plans d'eau

> Arrêté préfectoral du 19 mai 2020 autorisant l'accès à certaines plages et aux activités nautiques et de plaisance du département d'Ille-et-Vilaine - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,25 Mb

Cet arrêté préfectoral autorise l'accès à titre dérogatoire, dans le respect des mesures sanitaires, à certaines plages et au littoral des 20 communes du département qui en avaient fait la demande.

> Arrêté préfectoral du 20 mai 2020 autorisant l'accès à certains plans d'eau, lacs et aux activités nautiques d'Ille-et-Vilaine - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,37 Mb

Cet arrêté préfectoral autorise l'accès à titre dérogatoire, dans le respect des mesures sanitaires, à certains plans d'eau et lacs du département, à la demande de 43 communes.

Revenir au sommaire

 
Communiqués

> Communiqué ouverture centres commerciaux 40000 m² - 11 mai 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

> Communiqué ouverture des plages d'Ille-et-Vilaine - 14 mai 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> Communiqué interdiction consommation d'alcool et regroupements statiques sur la commune de Rennes - 20 mai 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

Revenir au sommaire

 
 
 

Documents listés dans l’article :