Actualités

Intoxication au monoxyde de carbone : adoptons les bons gestes pour réduire les risques

 
 
Intoxication au monoxyde de carbone : adoptons les bons gestes pour réduire les risques

Les intoxications au monoxyde de carbone peuvent concerner chacun d’entre nous. Ce gaz toxique et mortel est indétectable par nos sens : il est invisible, inodore, non irritant, sans saveur et d’une densité proche de celle de l’air.

Les intoxications au CO peuvent concerner chacun d’entre nous. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil de chauffage ou de cuisson utilisant des combustibles (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole etc.) ou bien de barbecue, groupe électrogène ou moteur de voiture.

 

Il existe deux types d’intoxication :

  • L’intoxication faible dite « chronique »

Elle se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue. L’intoxication est lente et les symptômes de cette intoxication peuvent ne pas se manifester immédiatement.

  • L’intoxication aiguë

Elle entraîne des vertiges, une perte de connaissance, une paralysie musculaire, des troubles du comportement, voire le coma ou le décès.

 

Chaque année, environ 1 300 épisodes d’intoxications au CO survenus par accident et impliquant près de 3 000 personnes sont déclarés aux autorités sanitaires. 

Les principales causes d’intoxications dans l’habitat

  • un défaut d’aération ;
  • des conditions météorologiques défavorables ;
  • un défaut d’appareil ou de l’installation raccordée ;
  • une utilisation inadaptée de l’appareil.

 

Des gestes simples de prévention permettent de limiter le risque de ces intoxications au CO.

  •     Avant l’hiver

Faites systématiquement intervenir un professionnel qualifié pour contrôler les installations type chaudières, chauffe-eau, conduits de fumée, poêles, cheminée, etc. par un professionnel qualifié et demander une attestation.

L’entretien annuel des chaudières est obligatoire par application du décret N°2009-649 du 9 juin 2009.

  •     Toute l’année et particulièrement pendant la période de chauffe

Assurez une bonne ventilation du logement en aérant votre logement tous les jours au moins 10 minutes même s’il fait froid et ne surtout pas obstruer les entrées et sorties d’air (grilles d’aération dans les cuisines, salles d’eau et chaufferies, etc.).

Utilisez de manière appropriée les appareils à combustion : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu, respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des appareils à combustion, n’utilisez  jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero…

 

  •     En cas d’installation de nouveaux appareils (groupes électrogènes ou appareils à gaz) 

Ne placez jamais les groupes électrogènes dans un lieu fermé (maison, cave, garage, etc.). Installez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

Assurez-vous de la bonne installation et du bon fonctionnement de tout nouvel appareil à gaz avant sa mise en service et exiger un certificat de conformité auprès de l’installateur.

Réagir rapidement en cas d’accident : aérer et appeler les secours

En présence d’un appareil à combustion, des symptômes de type maux de têtes, nausées, vomissements, doivent alerter car une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort en quelques minutes.

En cas de suspicion d’intoxication au CO, il faut agir très vite :

  • Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;
  • Arrêtez si possible les appareils à combustion ;
  • Évacuez les locaux et les bâtiments  et ne pas réintégrer les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurs-pompiers ;
  • Appelez les secours : les pompiers (18), le SAMU (15), le numéro unique d’urgence européen (112) ou prévenez par sms ou fax secours personnes sourdes et malentendantes (114).

 

Téléchargez  le dépliant le dépliant « Les dangers du monoxyde de carbone, pour comprendre » qui présente les dangers de ce gaz, les appareils et les installations susceptibles d’émettre du CO, ainsi que les bons conseils pour éviter les intoxications.

> Dépliant - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,17 Mb

Capture3

Pour en savoir plus :
- Ministère des solidarités et de la santé
- Santé Publique France

 
 

Documents listés dans l’article :