Actualités

Journée nationale de la Résistance - Lundi 27 mai 2019

 
 
Journée nationale de la Résistance - Lundi 27 mai 2019

Lundi 27 mai, la préfète d’Ille-et-Vilaine, a présidé la cérémonie organisée dans le cadre de la Journée nationale de la Résistance, au Mémorial des Martyrs de la Résistance et de la Déportation, place du 50e Régiment d’Artillerie à Rennes.

La journée du 27 mai correspond à la date de la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), présidée par Jean Moulin, en 1943, rue du Four, à Paris. À cette occasion, furent réunis les représentants des principaux mouvements de résistance français ainsi que des principaux partis politiques et syndicats existant avant la guerre. Ensemble, ils allaient œuvrer à coordonner l'action de la Résistance et, dans la perspective de la libération du territoire national, à préparer la refondation de la République.

La Journée nationale de la Résistance fournit l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du CNR, telles le courage, la défense de la République, le souci constant de la justice, de la solidarité, de la tolérance et du respect d'autrui. Collèges et lycées sont associés à cette commémoration.

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

"Il est des journées qui font l’histoire d’une Nation, qui nourrissent son espérance et bâtissent son avenir. Le 27 mai 1943, dans Paris occupé où flottait la bannière à croix gammée, le Conseil National de la Résistance tenait sa première réunion.

Ce jour-là, la France avait rendez-vous avec le meilleur d’elle-même. Dans le secret d’une rencontre clandestine, l’union de la Résistance était réalisée ; la renaissance de l’unité républicaine et des libertés fondamentales était préparée.

Courage et unité ! Honneur et progrès ! Le poids qui pèse sur les épaules des hommes réunis au 48 de la rue du Four est celui de l’avenir de la France. Le premier d’entre eux, Jean MOULIN, ne vit pas la fin de guerre mais l’envoyé du général DE GAULLE avait accompli l’essentiel : regrouper, rassembler, unifier et renforcer.

C’est bien ce jour-là que la « Résistance » a prit sa majuscule. C’est bien ce jour-là que les Français résistants sont devenus la Résistance française. C’était il y a soixante-seize ans et malgré le temps écoulé, la reconnaissance de la Nation ne faiblit pas. Notre gratitude va à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont résisté, qui ont pris des risques, qui ont souffert ou qui ont perdu la vie.

Alors que dans quelques jours, nous commémorerons le 75ème anniversaire du Débarquement de Normandie, nous nous souvenons de la contribution et de l’apport incontestable de la Résistance à la libération du territoire. Des Glières au Vercors en passant par l’Ain, de Limoges à Paris en passant par Marseille, les éclaireurs de la liberté ont combattu, saboté, renseigné et mené la guérilla. Nous leur rendons hommage.

Les valeurs qui ont guidé les résistants doivent toujours nous inspirer. Hier comme aujourd’hui, l’esprit de la Résistance est une boussole pour la France."

> Message Journée nationale de la Résistance 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Retour en images.