2016

Qualité de l'air : Procédure d'information et de recommandation en Ille et Vilaine pour le 18/03

 
 
En raison des prévisions pour la qualité de l'air et d'un niveau de pollution élevé en particules fines (PM10), la procédure d'INFORMATION - RECOMMANDATION est activée pour le département pour la journée du vendredi 18 mars.

Un certain nombre de recommandations sanitaires et comportementales, détaillées ci-après, devront être observées demain, en particulier pour les personnes sensibles ou vulnérables à la pollution.

NATURE DE L’EPISODE DE POLLUTION ET EVOLUTION

Selon les informations communiquées par Air Breizh, un dépassement du seuil d’information et de recommandation est prévu pour le Vendredi 18 mars 2016 sur le département d’Ille et Vilaine.

 Rappel du dispositif de prévention des effets liés à la pollution atmosphérique

Deux niveaux de procédure peuvent être déclenchés en fonction de l'intensité et de la durée de la pollution :

  • la procédure d'INFORMATION ET DE RECOMMANDATION consiste à prévenir la population de la survenue de l'épisode et à diffuser des recommandations comportementales et sanitaires.
  • au stade suivant, la procédure d'ALERTE intègre, en plus de l'information et des recommandations, des mesures réglementaires pour la réduction des émissions polluantes.

RECOMMANDATIONS SANITAIRES :

La pollution atmosphérique a des effets sur la santé, même en dehors des épisodes de pollution.

Les épisodes de pollution peuvent entraîner l’apparition ou l’aggravation de divers symptômes (allergies, asthme, irritation des voies respiratoires, effets cardio-pulmonaires…) notamment chez les personnes  vulnérables et les personnes sensibles aux pics de pollution et / ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics.

 

POUR LA POPULATION GENERALE : 

Cet épisode de pollution ne nécessite pas de modifier ses activités habituelles.

Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation, lors d’un épisode de pollution, ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, chauffage au bois, exposition aux pollens en saison, …

 

POUR LES PERSONNES VULNERABLES OU SENSIBLES A LA POLLUTION :

Pour les personnes vulnérables  (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires…) ou sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissant ou sont amplifiés lors des pics, par exemple les personnes diabétiques ou immunodéprimées, les personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux), il est recommandé de limiter :
  • les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), tant en plein air qu’à l’intérieur ;
  • les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords en période de pointe.

En cas de symptômes ou d’inquiétude, prendre conseil auprès de son pharmacien ou consulter son médecin.

Pour en savoir plus, consulter le communiqué :

> 20160317124101330 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,90 Mb