Mobilisation des collectivités et administrations pour promouvoir l'approvisionnement local

 
 

L’amélioration de la situation des producteurs passera également par une meilleure valorisation de la qualité des produits et le développement des modes de production correspondant aux nouveaux marchés et aux nouvelles attentes des consommateurs, qu'elles soient liées au produit lui-même (qualité, services apportés autour du produit) ou à ses conditions de production (attentes environnementales et sociales, dont de plus en plus l'attente d'un juste prix payé au producteur ; origine du produit et de ses ingrédients…).

L’État, les collectivités et les entreprises ont également un rôle important à jouer dans la valorisation des productions nationales en promouvant, dans le respect de leurs obligations légales, l'approvisionnement local et de qualité dans les restaurants collectifs dont ils ont la responsabilité. Le projet de loi égalité et citoyenneté, débattu en première lecture le 6 juillet à l'Assemblée nationale, a retenu un objectif de 40% d'alimentation locale et de qualité dans la restauration publique à l'horizon 2020, dont 20% issus d'exploitations en agriculture biologique ou en phase de conversion.