Les eaux superficielles

Un réseau hydrographique superficiel dense mais vulnérable

 
 

En raison de son substrat géologique généralement imperméable et peu aquifère, la Bretagne possède un réseau hydrographique superficiel très dense, constitué de nombreux fleuves côtiers et rivières (une soixantaine de petits cours d’eau côtiers). Le régime de ces cours d’eau est marqué par une grande irrégularité des débits au cours de l’année.

Les eaux superficielles, prélevées directement dans ces fleuves et rivières, assurent 80% de l’alimentation en eau potable de la population bretonne. Le reste provient de nombreux captages d’eau souterraine de faible débit. Dès lors, le contact direct de cette ressource en eau potable avec les sources de pollutions potentielles lui confère une grande vulnérabilité.

 Pour en savoir plus :

http://www.bretagne-environnement.org/Eau

http://www.observatoire-eau-bretagne.fr/