COVID19 - Renforcement des contrôles aux frontières

 
 
COVID19 - Renforcement des contrôles aux frontières

Pour lutter contre la propagation du virus et de ses variants, les contrôles aux frontières ont été renforcés et de nouvelles restrictions ont été mises en place depuis le 1er février 2021.

Afin de prévenir les déplacements non indispensables entre la France et l’étranger et pour renforcer le contrôle d’accès au territoire national, les déplacements vers ou depuis un pays extérieur à l'espace européen sont ainsi soumis à la double obligation d'un motif impérieux économique, familial ou de santé et de mesures de contrôle sanitaires spécifiques.

Déplacement vers ou depuis un pays extérieur à l’espace européen

Afin de prévenir les déplacements non indispensables entre la France et l’étranger et pour renforcer le contrôle d’accès au territoire national, ces voyages sont soumis à la double obligation d’un motif impérieux économique, familial ou de santé qui devra être dûment justifié et des mesures de contrôle sanitaires spécifiques.

motif impérieux : une attestation d’entrée-sortie du territoire doit être présentée à l’embarquement ainsi que lors du contrôle aux frontières. Des pièces justificatives pourront être exigées pour en attester. Quelle que soit sa nationalité, tout voyageur est autorisé, en sortie, à rejoindre son pays d’origine ou à regagner sa résidence principale.

mesures de contrôle sanitaire applicables à l’entrée : tout voyageur de plus de 11 ans, quelle que soit sa nationalité, doit présenter à la compagnie de transport un test PCR négatif, ainsi qu’une déclaration sur l’honneur attestant :
- qu’il ne présente pas de symptôme d’infection à la COVID-19,
- qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de COVID-19 dans les quatorze jours précédant le voyage,
- qu’il s’engage à respecter un isolement volontaire de sept jours après son arrivée en France métropolitaine.

 
Déplacement vers ou depuis un pays de l’espace européen

Les conditions de circulation depuis ou vers les États membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican sont inchangées : la sortie du territoire métropolitain vers un pays de l’espace européen ne fait pas l’objet de restrictions et l’ensemble des catégories de voyageurs en provenance des pays de l’espace européen sont autorisés à entrer sur le territoire métropolitain.

Toutefois, pour éviter que des voyageurs en provenance de pays extérieurs à l’espace européen puissent contourner les règles mises en œuvre à l’entrée en France, le régime des motifs impérieux s’appliquera à toute personne ayant voyagé dans un pays extérieur à l’espace européen dans les 30 jours qui précédent : dans ce cas de figure, la même attestation que pour les déplacements internationaux devra être présentée lors des contrôles aux frontières intérieures.

De même, l’entrée sur le territoire métropolitain depuis un pays de l’espace européen est désormais soumise à la présentation d’un test PCR négatif. Cette obligation concerne tous les modes de déplacement (arrivée par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime).
Les ressortissants français ainsi que les ressortissants étrangers, européens ou originaires de pays tiers, résidents permanents en France, ne pourront se voir refuser l’entrée sur le territoire.
Les ressortissants étrangers, européens ou originaires de pays tiers non résidents permanents en France et ne respectant pas une des obligations précédemment indiquées se verront refuser l’entrée sur le territoire.
Quelle que soit sa nationalité, tout voyageur ne disposant pas d’un test PCR négatif se verra imposer une amende de 135 euros.
Des contrôles sont réalisés par la police aux frontières, afin de veiller au strict respect des mesures mises en place pour la protection de tous.

 
1er vol en provenance d'un pays hors espace européen en Ille-et-Vilaine

Le premier avion en provenance d'un pays hors espace européen, depuis la mise en place de ces nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation de la Covid-19, a atterri à l'aéroport de Rennes-Saint-Jacques ce vendredi 12 février 2021.

Dans le cadre du contrôle aux frontières renforcé, sur les 44 passagers du vol AiArabia en provenance du Maroc, 20 personnes ont donc dû justifier du motif impérieux économique, familial ou de santé de leur déplacement et présenter un test PCR négatif.

Un dispositif de test antigénique avec résultats en 15 minutes était également mis en place. Tous se sont avérés négatifs.

L'ensemble du dispositif et des services mobilisés pour mener à bien ces opérations a été présenté par Élise Dabouis, directrice de cabinet du préfet d'Ille-et-Vilaine.

     
     

Retrouvez toutes les informations sur France diplomatie