Contrôle du respect du port du masque obligatoire

 
 
Contrôle du respect du port du masque obligatoire

Pour contenir l’épidémie du Covid-19, les règles sanitaires définies par le Haut Conseil de Santé Publique doivent être strictement appliquées.

Aussi, en Ille-et-Vilaine, les forces de l’ordre procèdent à des contrôles renforcés du respect de ces mesures indispensables, et sanctionnent les comportements à risque constatés.

Sur tout le département, une attention particulière est portée au respect :

- de l’obligation de déclaration de manifestation de plus de dix personnes ;

- du port du masque, partout où il est obligatoire ;

- de l’interdiction de rassemblement de plus de dix personnes sur la voie publique ;

- de l’obligation d’être assis dans les restaurants, bars et cafés ;

- de la distanciation sociale dans les jardins publics, dans les bases de loisirs, sur les plages...

Pour rappel, le non-port du masque dans les espaces où celui-ci est obligatoire par décret ministériel ou arrêté préfectoral est puni d’une contravention de 135€, augmentée à 1 500€ en cas de récidive, et jusqu’à 6 mois de prison et 3 750€ d’amende en cas de quatre infractions en 30 jours.

Pour mémoire, au regard de la situation sanitaire actuelle, et au vu de la multiplication de clusters en Ille-et-Vilaine, le port du masque a été rendu obligatoire sur la voie publique depuis le 8 août, pour les personnes de onze ans et plus, dans les lieux identifiés comme faisant l’objet d’une concentration importante de personnes. Sont concernées les villes de Rennes, Saint-Malo, Cancale et Vitré, ainsi que l’ensemble des marchés de plein air, des salons et foires en extérieur, des braderies et des brocantes du département. L'obligation du port du masque ne s'applique pas aux utilisateurs de véhicules non motorisés (vélos, trottinettes...).

Pour plus de détails, consultez cet article .

En cette période charnière, la préfète d’Ille-et-Vilaine appelle chacun à faire preuve de responsabilité et de discipline pour stopper de manière définitive la chaîne de propagation, ce qui permettra d’éviter de nouvelles mesures plus contraignantes pour la vie quotidienne des Français et pour les activités économiques et sociales du pays.

Comme l’indiquent les dernières données sanitaires, le virus circule toujours en Bretagne et de nombreux porteurs du virus peuvent le transmettre bien que ne présentant pas les symptômes. Il nous faut impérativement poursuivre la bonne application des gestes barrières et de distanciation physique dans notre vie quotidienne, y compris lors des rassemblements amicaux et familiaux.