2021

Sécurité : l'Etat et les Villes de Rennes et de Saint-Jacques-de-la-Lande concluent un contrat de sécurité intégrée

 
 
 Sécurité : l'Etat et les Villes de Rennes et de Saint-Jacques-de-la-Lande s'engagent

Ce vendredi 1er octobre 2021, le Premier ministre, Jean Castex, accompagné du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et de la ministre déléguée chargée de la Ville, Nadia Hai, était à Rennes pour signer avec les Villes de Rennes et de Saint-Jacques-de-la-Lande un contrat de sécurité intégrée. Objectif : garantir la tranquillité des habitants en renforçant le continuum de sécurité.

Nouvelle forme de partenariat avec les collectivités initiée il y a un an, le contrat de sécurité intégrée associe l'ensemble des acteurs locaux pour renforcer la sécurité de tous. Cet outil, réalisé sur mesure, n’a pas vocation à se surajouter à l’existant mais bien à intégrer les dispositifs déjà en place. Il part d’un diagnostic partagé sur les phénomènes observés et les moyens mis en œuvre et se traduit par des engagements concrets et réciproques.

" La sécurité est l'affaire de tous.
C'est en unissant nos forces et en mobilisant tous les acteurs que nous lutterons efficacement et durablement contre l'insécurité dans notre pays.
C'est précisément l'objectif des contrats de sécurité intégrée : des moyens et une méthode."
Jean Castex, Premier ministre, Rennes le 1er octobre 2021

Le contrat signé ce 1er octobre est le 6e, après Toulouse, Nantes, Dijon, Clermont-Ferrand et Arles.
Au regard des problématiques de délinquance, notamment en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants, que connait la ville de Rennes et qui touchent également Saint-Jacques-de-la-lande, le périmètre retenu initialement intègre ces deux seules communes.

Fruit d'un diagnostic partagé et de travaux nourris entre les services de l’État et les communes, ce contrat, qui couvre la période 2021-2026, s'articule autour de 6 axes :

  • sécurité intérieure
  • justice
  • prévention de la délinquance
  • politique de la ville
  • éducation
  • prévention de la radicalisation et lutte contre le repli communautaire.

Les engagements pris par chacun des signataires concernent tout d’abord les moyens humains et matériels. Afin d’adapter l’emploi des forces aux enjeux du territoire, ce contrat vise ainsi à renforcer le continuum de sécurité territoriale en s’appuyant

  • d’une part, sur la reconnaissance d’une plus forte mobilisation des villes qui se traduit par l’engagement de moyens importants dans les champs de la prévention de la délinquance, de la tranquillité (Police municipale) et de la sécurité (vidéoprotection)
  • d’autre part, sur la nécessité de renforcer les coopérations entre les différents acteurs agissant dans ces mêmes champs.

Ainsi, par exemple, 40 gradés et gardiens de la Police nationale supplémentaires seront affectés d'ici 2022 à la circonscription de sécurité publique de Rennes, 36 étant déjà arrivés en cette rentrée 2021 ; 40 nouveaux postes de policiers municipaux seront recrutés à Rennes d'ici fin 2022, tandis que la Ville de Saint-Jacques prévoit de passer de 3 à 5 policiers municipaux dans le même temps ; 29 nouvelles caméras de vidéoprotection seront déployées dans les quartiers de Maurepas, de Villejean, de Cleunay et du Blosne sur la période 2021-2023 ; une équipe anti-incivilités sera déployée à Rennes en 2022...

La signature de ce contrat a été précédée de deux séquences, illustrant les actions mises en place et les nouveaux moyens alloués.
Le Premier ministre et les membres du Gouvernement se sont ainsi rendus à l’école élémentaire Pascal Lafaye, située dans le quartier de reconquête républicaine du Blosne, où leur a été présenté le travail de médiation mené dans et aux abords de l'école.
Ensuite, il sont allés à l’Hôtel de Police de Rennes à la rencontre des 36 nouveaux effectifs de Police nationale, d’ores-et-déjà déployés par l’État sur les 40 prévus en 2021 et 2022 dans le cadre du Contrat de sécurité intégrée, et des nouveaux policiers municipaux. A cette occasion, le procureur de la République de Rennes a dressé un bilan du déploiement de l'amende forfaitaire délictuelle (AFD) et rappelé son prochain déploiement à l’installation illicite en réunion sur le terrain d’autrui et à l’occupation illicite d’espaces communs ou de toits d’immeubles d’habitation.

> Contrat de sécurité intégrée Etat, Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande - 1er octobre 2021 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,90 Mb

> Discours du Premier ministre à l'occasion de la signature du Contrat de sécurité intégrée Etat-Rennes-Saint-Jacques-de-la-Lande, Rennes, 1er octobr... - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,88 Mb