Agriculture urbaine et renouvellement forestier : France relance soutient des projets bretilliens

 
 
Agriculture urbaine et renouvellement forestier : France relance soutient des projets bretilliens

Deux projets d'agriculture urbaine et de renouvellement forestier bénéficieront d'un appui de l'État.

Agriculture urbaine

Dotés d’un budget de 34 millions d’euros, dont 13 millions d’euros dans le cadre du plan France Relance, « Les Quartiers Fertiles » visent à déployer l’agriculture urbaine au cœur des quartiers prioritaires de la ville.

Alors que plus de 450 quartiers sont en train d’être totalement repensés dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain, « Les Quartiers Fertiles » financent le développement d’une agriculture au bénéfice de la population des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Depuis le 7 décembre dernier, 75 lauréats de l’appel à projets « Les Quartiers fertiles » ont été désignés en France.

En Ille-et-Vilaine, le projet "Le Blosne fertile" est soutenu à Rennes. Il consiste en l'extension du Potager des Cultures (ouvert en septembre 2019) à plusieurs sites de production, avec deux terrains de 5000 et 8000 m² qui seront remis par la Ville pour en faire un projet de structuration et de déploiement de plusieurs stratégies métropolitaines et municipales en faveur de l’agriculture urbaine, l’alimentation,la cohésion sociale et l’environnement dans un quartier prioritaire de la politique de la Ville en renouvellement urbain

Renouvellement forestier

Les lauréats de l’appel à projets « Investissement productifs dans la filière graine et plants » du plan France Relance, lancé en décembre 2020, pourront bénéficier d’une enveloppe de 5,5 millions d’euros pour la modernisation et l’augmentation de leurs capacités de production. Cette enveloppe renforcée permettra de financer des outils et matériels performants accompagnant chaque acteur vers plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques.

Ce soutien à l’investissement concerne l’amont de la filière bois-forêt et plus particulièrement :

  1. Les pépiniéristes forestiers et les projets permettant une meilleure gestion et maîtrise de l’eau ainsi qu’une protection renforcée face aux aléas climatiques (environ 60% des fonds) ;
  2. Les entreprises de reboisement et leurs projets visant à l’amélioration du transport et de la conservation des plants (environ 40% des fonds).

Le projet de la société Carrelet de Loisy Olivier (Saint-Christophe-des-Bois) va bénéficier en Ille-et-Vilaine de subventions France relance.

Le plan France Relance est un levier essentiel pour permettre à la filière bois-forêt un acteur essentiel de la transition bas carbone. Chaque année, la filière forêt-bois permet de compenser environ 20% des émissions françaises de CO2. Elle joue ainsi un rôle majeur en matière d’atténuation du changement climatique.
Pour autant, ce rôle repose sur la résilience des forêts, et notamment sur leur capacité à s’adapter à ce changement climatique. Or, les sécheresses des années 2003, 2018 et 2019, ainsi que les attaques de scolytes des forêts d’épicéas de l’Est de la France ont été des alertes fortes sur la résilience des forêts.
Le plan de relance lance donc un grand plan de reboisement des forêts françaises. L’objectif : planter 45 000 hectares de forêts qui permettront de capter 150 000 tonnes de CO2 supplémentaires par an. Pour cela, c’est toute la filière qui est mobilisée, de l’amont à l’aval.