Actualités

L'État, Rennes Métropole et la Ville de Rennes renforcent leur coopération en faveur de l'intégration des réfugiés

 
 
Une coopération renforcée en faveur de l'intégration des réfugiés

Près de 5000 bénéficiaires de la protection internationale sont actuellement domiciliés en Ille-et-Vilaine, majoritairement sur le territoire métropolitain. Avec la volonté de renforcer leur engagement en faveur de l’accueil et de l’intégration des personnes réfugiées, l’État, Rennes Métropole et la Ville de Rennes ont signé, ce mercredi 9 décembre, un contrat territorial, en présence du délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés. Signé pour trois ans, ce contrat, doté de 300 000€ pour 2020, permettra de consolider un engagement de terrain et de développer des actions déjà initiées, autour de 5 grandes priorités.

Chaque année, 250 000 à 300 000 personnes sont accueillies légalement en France, dont 35 000 bénéficiaires de la protection internationale sur leur territoire. Près de 5000 réfugiés sont actuellement domiciliés en Ille-et-Vilaine, majoritairement sur le territoire métropolitain.

A l’initiative de la délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DIAIR), des contractualisations avec l’ensemble des métropoles ont été initiées pour faciliter l’intégration des réfugiés.

L’objectif de ces contrats territoriaux est double :

  • améliorer la vie des réfugiés en levant localement les freins à leur intégration dans tous les domaines : accès à la formation linguistique, à la formation et à l’emploi, au logement, à la culture...
  • proposer une réponse globale et coordonnée en associant l’ensemble des compétences et des volontés.

Ces contrats sont fondés sur un diagnostic de terrain partagé par les métropoles et les services déconcentrés de l'Etat.
Les actions qui en découlent interviennent en complémentarité des politiques publiques de droit commun portées par l'Etat et les collectivités locales. Elles sont souvent mises en œuvre par des associations.

Avec la volonté de renforcer leur engagement en faveur de l’accueil et de l’intégration des personnes réfugiées dans le département, Emmanuel Berthier, préfet d'Ille-et-Vilaine, Nathalie Appéré, présidente de Rennes Métropole et maire de Rennes, et Alain Régnier, délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés, ont signé un contrat territorial d'accueil et d'intégration des réfugiés (CTAIR), ce mercredi 9 décembre 2020.

Résultat d’un travail partenarial, ce contrat signé pour trois ans, doté de 300 000€ pour 2020, permettra de consolider un engagement de terrain et de développer des actions déjà initiées, autour de 5 grandes priorités :

  • renforcer le pilotage de la politique d’intégration à l’échelon local,
  • engager chaque réfugié dans un parcours d’intégration,
  • améliorer l’accès à la formation, linguistique et professionnelle, et l’emploi des réfugiés,
  • garantir l’accès au logement,
  • améliorer l’accès aux soins.

De nombreuses actions existent déjà sur le territoire, menées par différents acteurs publics, associatifs et opérateurs de l’État. Afin  de lever les freins à l'intégration durable à la société des personnes accueillies et de fluidifier leur parcours, un renforcement de la coordination de l’État et des collectivités sur l’ensemble des thématiques abordées apparaît désormais indispensable. Le contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés vient répondre à cet objectif d’un pilotage renforcé au niveau local.

En parallèle, depuis septembre 2020, la préfecture d'Ille-et-Vilaine expérimente la mise en place d’une plateforme départementale d’insertion professionnelle des réfugiés, afin de faciliter les parcours individuels pour une intégration durable, en levant les freins à la formation et à l’emploi par de l'accompagnement socio-professionnel. Depuis 4 mois, 30 personnes ont déjà été accompagnées et orientées vers l'emploi.

Plus d'informations sur les contrats territoriaux d'accueil et d'intégration des réfugiés (CTAIR) et les actions ici