Le dispositif de préparation au retour : un centre d'hébergement à Rennes

 
 

Depuis le lundi 28 octobre 2019, un dispositif préparatoire d'aide au retour (DPAR) pour les étrangers en situation irrégulière en Bretagne a ouvert à Rennes.

Cette structure adaptée à ces personnes en situation irrégulière, qui se trouvent souvent en situation de grande précarité à l’issue du rejet de leur demande d’asile, forme un sas où les familles et les personnes isolées volontaires sont mises à l’abri et accompagnées en proximité dans leur préparation au retour, dans des conditions dignes et adaptées.

Le DPAR est un centre d’hébergement transitoire, dédié aux étrangers en situation irrégulière, ayant fait le choix d’adhérer à un programme de retour volontaire vers leur pays d’origine.

Il a vocation à mieux préparer le retour des familles et des personnes isolées volontaires, déboutées du droit d’asile dans leur majorité.

Ce dispositif régional repose sur deux piliers :

  • un hébergement en structure collective, confié en gestion à Adoma, opérateur national du logement accompagné.

Dans ce centre ouvert de 50 places, les résidents disposent d’une liberté de mouvement, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Comme tout étranger en situation irrégulière sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), les personnes ayant intégré ce programme d’aide au retour sont assignées à résidence mais elles bénéficient de modalités souples, notamment en termes de pointage auprès des autorités.

  • un accompagnement personnalisé administratif assuré par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), qui identifie les candidats et gère le suivi de préparation au retour et un accompagnement social.

Lors de leur séjour dans le DPAR, les résidents perçoivent une allocation de subsistance d’un montant de 4€ par personne et par jour. Au moment de leur départ, ils bénéficient d’une prise en charge des billets d’avion et de l’aide au retour volontaire (AVR), une aide financière dont le montant dépend du pays d’origine et de la composition familiale.

+ d’infos sur www.retourvolontaire.fr
Le site est accessible en plusieurs langues et présente notamment des témoignages de personnes ayant bénéficié de cet accompagnement au retour vers leur pays d'origine.