Brèves

Focus sur le centre de prise en charge et de suivi des auteurs de violences conjugales d’Ille-et-Vilaine

 
 
Les centres de prise en charge et de suivi des auteurs de violences conjugales

En amont de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Élise Dabouis, directrice de cabinet du préfet d’Ille-et-Vilaine, s'est rendue au centre de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA) de Rennes le mardi 23 novembre. Cette structure nouvelle sur le territoire concourt à prévenir la récidive.

Les centres de suivi et de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA) constituent un nouvel outil, issu du Grenelle des violences conjugales clôturé le 25 novembre 2019, porté et financé par le ministère chargé de l’Égalité entre les hommes et les femmes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, en collaboration avec le ministère de la Justice. Ces centres proposent aux auteurs de violences conjugales un accompagnement psychologique et socio médical afin de favoriser la prévention de passage à l’acte et de la récidive et pour renforcer la protection des femmes victimes de violences.

La Bretagne a fait le choix d’une réponse collective et interdépartementale. La région compte ainsi deux CPCA : l’un couvrant l'Ille-et-Vilaine et les Côtes d’Armor, porté par les associations AIS 35 et ADAJ 22, l’autre couvrant le Morbihan et le Finistère, porté par les associations Sauvegarde 56 et Don Bosco.

Le CPCA d’Ille-et-Vilaine a ouvert ses portes le 1er janvier 2021 à Rennes. Grâce à une équipe pluridisciplinaire,composée d’un intervenant sociojudiciaire référent, d’un psychologue salarié, d’un psychologue vacataire, encadrée par une direction de pôle et un responsable de service, cette structure propose un parcours d’accompagnement global aux auteurs de violences au sein du couple, venant de manière volontaire ou sur orientation judiciaire.

Depuis le 1er janvier 2021, 20 personnes ont été orientées vers le CPCA 35, toutes dans le cadre d’un parcours judiciaire. Parallèlement, 63 stages de responsabilisation ont été programmés au sein de l’AIS 35 sur l’ensemble du département en 2021.

Lutte contre les violences faites aux femmes : journée internationale du 25 novembre

Le programme en Bretagne

Le programme, présenté par département, rassemble les initiatives de l'État , des collectivités locales, des associations et partenaires de l'égalité en Bretagne.

> Retrouvez le programme en Bretagne sur le site internet de la préfecture de la région Bretagne


Pour en savoir plus 

►  Le dossier de presse

> Dossier de presse du 25 novembre 2021 l Tous mobilisés contre les violences conjugales

►  Les liens utiles

> Le site internet Arrêtons les violences
> Le site internet de l'Association pour l'Insertion Sociale (AIS 35)
> Le site internet de l'association Sauvegarde 56
> Le site internet de l'association Don Bosco
> Le service en ligne Signaler une violence conjugale, sexuelle ou sexiste sur le site du Service public
> L'article La politique de lutte contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes  sur le site Arrêtons les violences
> L'article Comment l'at me protège ? Ce que dit la loi sur le site Arrêtons les violences