4ᵉ conférence bretillienne de l’eau : passer de la sensibilisation à l’action collective

Mis à jour le 02/04/2024

Afin de renforcer la mobilisation des acteurs pour restaurer la qualité de l’eau en Ille-et-Vilaine et anticiper la raréfaction de la ressource, Philippe Gustin, préfet d’Ille-et-Vilaine, et Jean-Luc Chenut, président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, ont présidé mercredi 27 mars 2024 la 4e conférence bretillienne de l’eau.

Soumis à de fortes pressions sur la ressource en eau, liées à son développement démographique et économique, le département de l’Ille-et-Vilaine doit aujourd’hui faire face à deux défis concomitants :

  • une situation très dégradée en matière de qualité de l’eau, avec 3 % de masse d’eau en bon état au dernier recensement de 2019 pour un objectif à 33 % en 2027
  • améliorer et sécuriser la gestion de la ressource en eau, dans un contexte de changement global dont les conséquences affectent déjà le département

Seule la mobilisation de tous les acteurs permet de répondre à ce double défi. Placée sous le signe du « passage à l’action », la 4e conférence bretillienne de l’eau a mis en avant les travaux concrets d’ores et déjà engagés par les différents acteurs.

Le Syndicat Mixte de Gestion de l’eau potable en Ille-et-Vilaine (SMG-eau 35) a présenté le schéma départemental d’alimentation en eau potable d’Ille-et-Vilaine, à horizon 2030-2040. La sécurisation de l’eau potable pour tous les Bretilliens nécessite des efforts de sobriété de l’ensemble des usagers.

Un bilan intermédiaire de l’avancement de l’élaboration des feuilles de route « eau » des EPCI a été présenté, avec un focus sur les actions particulièrement innovantes ou ambitieuses. Trois élus d’EPCI ont pu témoigner de la prise en compte de l’enjeu « eau » sur divers domaines de leur compétence, dont l’assainissement, le développement économique ou le patrimoine communautaire.

Des chiffres clés sur la restauration des milieux aquatiques dans le département ont ensuite été présentés, à travers le nouvel outil SYSMA 1.

Enfin, conformément à l’engagement de la précédente conférence, 12 premières cibles en matière d’assainissement ont été présentées. Cette démarche permet d’une part, de caractériser la diversité des enjeux rencontrés sur les systèmes d’assainissement du département et d’autre part, à travers le suivi des actions correctives mises en place, de constituer autant d’idées de solutions pour faire face à des enjeux similaires sur d’autres territoires.

Le préfet d'Ille-et-Vilaine et le président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine ont remercié l’ensemble des acteurs pour les actions engagées, tout en appelant à une intensification de celles-ci pour faire face aux enjeux de l’eau, une ressource essentielle et partagée.


Pour une parfaite information

► Les liens utiles

> L'article  Travaux de restauration des milieux aquatiques en Ille-et-Vilaine sur le site de l'Observatoire de l'environnement en Bretagne
> Le communiqué de presse du 29 mars 2024 | Eau : 4ᵉ conférence bretillienne de l’eau : passer de la sensibilisation à l’action collective